ACTUALITES

 

Chroniques amazoniennes (été 2016)

 

***

Visites sur les traces de van Gogh à Arles et aux Saites-Maries de la Mer
(mai, juin 2016)

****

 

  Dans le cadre de “Van Gogh Europe 2015”, à l’occasion du 125e anniversaire de la mort du peintre, une série de manifestations culturelles se déroulent aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Le Musée des Beaux Arts Jules Chéret, Jean Mas et Alain Amiel s’associent à la célébration de cet évènement en proposant une performance : “L’Ombre de Van Gogh” et un film présentant virtuellement l’exposition souhaitée par Vincent van Gogh.
Dans une de ses dernières lettres, quelques semaines avant son suicide, van Gogh écrivait cette phrase : Un jour ou un autre je crois que je trouverai moyen de faire une exposition à moi dans un café. Je ne détesterais pas d’exposer avec Chéret qui doit avoir des idées là-dessus certainement” (lettre du 10 juin 1890). Cette exposition qui n’a pu avoir lieu du vivant de Vincent est réalisée 125 ans plus tard, le Musée Chéret accueillant virtuellement les œuvres de van Gogh.
Jean Mas, célèbre artiste et performeur niçois, a réalisé pour cette occasion cinq “Ombres de Van Gogh” qu’il dévoilera pendant sa performance. Alain Amiel, critique d’art et spécialiste de van Gogh présentera son film “Van Gogh - Chéret, l’Exposition”, dont la voix Off est assurée par Jean-Michel Richaud, acteur d’une pièce sur van Gogh. Le film est réalisé par Jean-Claude Fraicher, photographe et cinéaste.
Le film d’une dizaine de minutes sera suivi par un échange dirigé par Anne Devroye-Stilz, Conservateur du Musée, sur la rencontre des œuvres de van Gogh et de Chéret. Parallèlement, Jean Mas présentera aussi ses “ombres de tournesols” à la galerie Jacqueline Perrin, 14, Avenue Saint Jean Baptiste, 06000 Nice - 04 93 92 57 47.
Bien que n’étant pas de la même génération (Chéret a 17 ans de plus que Vincent), Vincent et Chéret fréquen- taient les mêmes cercles artistiques, la même galerie (celle de Theo, le frère de Vincent). Malgré leurs théma- tiques différentes : le cirque, les fêtes avec Chéret, la campagne pour Vincent avec ses champs, ses vergers, ses fleurs, tous deux partagent les mêmes préoccupations stylistiques. Leur intérêt particulier pour la couleur vive et les compositions enlevées ont dû faire naître chez Vincent ce désir d’exposer avec Chéret.
Mettant l’accent sur les univers plastiques d’une période où la peinture libérée de la représentation natural- iste, s’autorise la subjectivité et la profusion de couleurs vives, cette exposition que souhaitait Vincent enfin réalisée “virtuellement” manifeste que l’art peut se jouer du temps. Cette idée lui aurait sûrement plu..

 

*****

****

Arnaud Rabier Nowart "Du graffiti à l’Art in Space" Editions LVE
Auteurs : Alain Amiel, Dito de Beaumont, Aurore Jesset

Un artiste complet et complexe dont l’art se transforme en une aventure humaine...
Complet, parce qu’il maîtrise toutes les techniques acquises en traversant depuis trente ans tous les courants artistiques, son art est un feu d’artifice de couleurs, de formes, de reliefs, de mots, de détails qui surgissent dans ses tags, ses graffitis, ses toiles, ses performances ou ses œuvres en trois dimensions !
En peignant des fleurs, en dessinant des portraits aux détails impression- nistes, l’artiste s’est rapproché de son ange gardien... et peut se prévaloir d’être l’artiste contemporain qui a le plus peint Vincent Van Gogh et son univers.
Complexe parce qu’au-delà de l’art, de l’émotion, Nowart nous transmet des messages, donne des yeux à l’universalité, des dents au pouvoir, une âme à la spiritualité. Il symbolise la paix, l’amour et l’unité sous la forme d’une fleur dont la puissance lui vaudra de se faire appeler « The French Flowerman ».

jm

Mémoires de Jacques Matarasso - Rencontres lnopinées
Auteurs : Jacques et Laure Matarasso, Alain Amiel

Le premier tome des Mémoires de Jacques Matarasso nous avait promenés dans le Paris des Surréalistes. Ses rencontres “inopinées” avaient pour noms Prévert, Picasso, Eluard, Tzara, Breton, Aragon, etc.
Sa librairie rue de Seine était devenue un lieu de rencontres, d’échanges et de vente d’ouvrages très précieux, fruits de l’amitié entre poètes et peintres.
La guerre l’a ensuite entraîné à Nice où il s’installe et crée sa célèbre librairie de la rue Longchamp.
Une librairie qui, à son tour, va voir passer Arman, Farhi, Gilli, Klein, Sosno, Venet, Mas, des artistes devenus ses amis.
Ce volume relate les années 50 à 90, celles qui ont vu le développement et la reconnaissance de l’« Ecole de Nice ».
Jacques n’a pas délaissé le livre pour autant, il est reconnu aujourd’hui comme un des plus fins bibliophiles français.
Il est aussi une mémoire de la riche activité et de l’effervescence de notre région.

artsguide 2013

Les peintres, les artistes, ont toujours aimé la Provence. Déjà au Moyen Age, des écoles de peinture éclosent entre notre région et l’Italie. Fin du XIXe et début du XXe siècle, nombre d’artistes majeurs arrivent pour le soleil, la lumière comme van Gogh, Gauguin (en1888) à Arles, Braque à Martigues (en 1904), puis à l’Estaque où passent aussi Monet, Derain, Camoin.
Notre région, devenue la plus riche au monde en art moderne et contemporain par ses musées, avec Picasso, Léger, Chagall, Matisse, la Fondation Maeght, le MAC de Marseille, le MAMAC, etc. En cette année où Marseille Provence est élue Capitale Européenne de la Culture, elle s'est enrichie du MUCEM, dela Villa Mediterrannée, des Fondations Regards de Provence, Monticelli, de la réhablitation du Palais Longchamp, du Château Borély, etc.
Ce guide est l’outil nécessaire et indispensable à une promenade enrichissante au sein de l’art et de la culture dans notre région. Un site internet (www.artsguide.fr) a été développé en parallèle, avec des visites virtuelles de lieux artistiques, la géolocalisation et l’actualisation en temps réel pour l’annonce d’événements (vernissages, performances, …).
Artsguide est diffusé dans les kiosques, les librairies, les lieux d’art et de culture. Des exemplaires presse seront mis à disposition des médias nationaux et médias culturels.
Auteur : Alain Amiel
Prix unitaire : 15 €

Paolo Bosi

Paolo Bosi a de plus cette faculté de ne pas seulement “voir le beau dans les choses belles”, il a une attention particulière pour les formes simples, les objets pauvres, anodins, que le regard effleure sans s'arrêter ou qui sont tellement présents qu'on en oublie de les voir.
Son discours sur ces petits objets perdus du regard est émouvant. Il nous réapprend qu'en abordant l’analyse de la création artistique seulement par la raison, on ne peut pas atteindre son essence. Paolo nous la révèle par le sentiment, par l’intuition qui nous permet de saisir la réalité du devenir perpétuel.
Avec finesse, son regard nous ramène aux vérités premières. Il nous aide à retrouver le mythe dans les choses simples, la chose derrière les choses. La simplicité derrière la complexité, une simplexité.

Catalogue de son exposition à la Chapelle de la Miséricorde à Vallauris (juin 2013)
iexte : Alain Amiel

 

 



M
émoires de Jacques Matarasso - Rencontres lnopinées
(co-écrit avec Alain Amiel)

Premier tome (1916-1950) des mémoires du célèbre libraire, bibliophile et amateur d'art Jacques Matarasso.
A vingt ans, il rencontre les Surréalistes qu'il contribue à faire connaître en étant un des premiers à les exposer dans la vitrine de la librairie parisienne de son père. L'admiration que le jeune homme leur portait les avait amené à l'adopter comme un ami, un complice parfois.
Beaucoup des personnages mythiques de l`histoire de la littérature ou de l'art apparaissent au fil de ses souvenirs : les écrivains Surréalistes (Aragon. Breton. Char, Eluard. Péret, Tzara...) et les peintres (Picasso. de Staël, Chagall. Henri Goetz. etc.)
La guerre l'oblige à se réfugier à Nice où il crée sa propre librairie qui jouera un rôle important dans la résistance (il échappera par miracle plusieurs fois à la gestapo). Après guerre, dans les années 50, par son amitié avec Arman, Farhi, Gilli, Klein. Venet, etc., il sera au cœur de l'eflervescence artistique qui a fait naître ce qu'on a appelé plus tard l'Ecole de Nice (qui fera l'objet du second tome).




Signature chez Laure le 31 mars
2011

 

 

Signature du livre
VINCENT VAN GOGH REVISITE
chez Laure Matarasso le 4 juin 2010
Présentation performance de Jean Mas

VINCENT VAN GOGH REVISITE
Biographie psychologique

Vincent Van Gogh s'est invité dans ma vie sans prévenir.
La lecture de ses Lettres à Theo a déclenché chez moi un besoin de lire toute sa correspondance, d'aller partout où il a vécu, de tout apprendre sur l'homme et l'oeuvre. Depuis dix ans, il m'a fait produire une quantité de travail dont je ne me serais pas cru capable : un site Internet, quatre livres, un scénario de film, des textes poétiques, des chansons, des articles, des photos, etc.
Cette biographie « psychologique », mon quatrième livre paru sur l'artiste, est en fait celui sur lequel je travaille depuis dix ans
.


 

Signature le 4 décembre 2009

Buller avec Jean Mas : Le film

 

 

Performas, 40 ans d'Art d'Attitude
Ed. Ovadia